Produits liquides vs produits poudres

Nous retrouvons sur le marché beaucoup de produits à base de bactéries lyophilisées. Il est vrai que cette technique de déshydratation permet d’augmenter la durée de conservation du produit mais présente cependant bien des désavantages.

En effet, ce process implique des changements de la température du produit assez agressifs pour les micro-organismes surtout lors de la phase de congélation, ce qui n'est pas sans conséquence pour les cellules. Les parois cellulaires des bactéries Gram négatif, avec une couche de peptidoglycane plus fine que celles des bactéries à Gram positif, ont beaucoup plus tendance à se rompre pendant les processus de dessiccation et la réhydratation (Pembrey et coll., 1999).

Elimination azote par Nitrosomonas et Nitrobacter - Lyveo

Effet du temps de stockage sur l'activité d'élimination d'azote des Nitrosomonas et Nitrobacter (Grunditz et Dalhammar 2001).

Impact lyoophilisation des bactéries - Lyveo

Réactivation de gel contenant des bactéries nitrifiantes après la conservation par congélation, séchage ou lyophilisation avec différents protectants ajoutés : activité initiale et le rapport de l'activité originale conservée, estimation de l'activité mesurée pendant les premières 2 à 14 h de régénération en mode batch ; temps avant que l’activité d’origine a été régénérée ; l'accumulation de nitrite maximale pendant la régénération par rapport au taux d'élimination de l'ammonium. (Vogelsang et al., 1999).

 

Un autre paramètre qui influe sur la viabilité cellulaire est le taux de réhydratation (Mille et coll., 2003). Les meilleurs résultats ont été obtenus en réhydratant les cellules plus 16 min avec-0,136 MPa/s qui a permis la survie de 36,4 % des bactéries.

 

Les produits liquides que nous proposons contiennent uniquement des bactéries  vivantes et prêtes à biodégrader. Leur milieu de culture étant appauvri en nutriments et sans oxygène, elles se retrouvent en phase de latence. Elles sont immédiatement performantes dès qu’elles sont introduites dans le milieu à traiter. La pré activation permet d’augmenter considérablement leur nombre et augmenter l’efficacité du traitement en apportant aux bactéries les nutriments nécessaires à leur développement.